Le chant des pierres

Un conte surprenant inspiré du Kalevala


Sur la plage du veryac’h l’homme se sent tout petit face à ces rochers qui le dominent, brassées par les millénaires, chahutées par les vagues, les pierres, pour un soir, laisseront le conte parler en leur nom. Depuis des millions d’années dans le ventre de la terre sommeillent des mystères. Trois jeunes gens, trois parcours de vie, pour une jeune femme à conquérir et des pierres qui chantent et racontent la Terre. Un conte surprenant inspiré du Kalevala. Un conte universel et écologique où la mère terre personnifiée lutte pour survivre aux désordres occasionnés par l'avidité et la naîveté de l'homme. Isabelle Diverrez et Bénedicte Pierrefeu vous entraînent par le conte et la danse à leur suite sur un sentier aventureux où chantent les pierres.

les légendes poétiques de la Finlande


Le Kalevala est une épopée antique de la Finlande, un immense poème de plus de vingt mille vers, composé à partir de chants populaires finlandais de tous âges et de tous genres par Elias Lönnrotque au milieu du XIXe siècle. On le nomme le père du Kalevala car il entreprit de recueillir et de réunir les légendes poétiques de la Finlande. Le Kalevala qui signifie le pays des héros est la succession des faits où ces héros s'illustrent, éclairés de nobles passions, relatés dans une langue magnifique, il comprend cinquante runot ou chants et compte plus de 22000 vers. Trois grandes figures dominent le récit. La plus haute est celle de Wäinämöien, le barde, le runoia, au prestige éclatant, au verbe enchanteur de sa naissance mystérieuse à son déclin émouvant toute la légende est dite, et son nom y sonne à chaque page. Près de lui, dans son dur labeur, se dresse Ilmarinen, le forgeron, "le batteur de fer éternel", géant à l'esprit simple et docile, aux muscles puissants, dont le marteau modèle des prodiges. C'est moi, dit-il, qui ai forgé la voûte du ciel, qui ai martelé le couvercle de l'air, lorsqu'il n'en existait pas le moindre atome.